Québec : mode d'emploi

Québec : mode d'emploi

Le Québec, vu, analysé et expliqué avec humour par une Franco-Québécoise de souche. S'invitent parfois coups de coeur, coups de gueule et chroniques, ayant ou non rapport avec la Belle Province. Bienvenue et bonne lecture !

La bise et les salutations au Québec

Comment saluer au Québec (crédit photo : octaviolopez, Morguefile)

Comment saluer au Québec (crédit photo : octaviolopez, Morguefile)

Salut, ami internaute ! Mais qu'est-ce que tu croyais ? Que la vie c'était simple ? Que la bise c'était universel ?

 

C'est compliqué, la vie. Et c'est compliqué, la bise.

 

Il y a ceux qui en font deux, ceux qui en font trois, ceux qui en font quatre, ceux qui la font avec leurs lèvres, ceux qui la font avec leurs joues, ceux qui la font avec les os de leurs joues, ceux qui font le bruit du « mouah », ceux qui ne font aucun bruit, ceux qui continuent à te parler en la faisant (et puent du bec, hélas, cinq fois sur six) et ceux qui ne la font pas, ou qui la font mais beaucoup moins qu'en France. On appelle cela des Québécois.

 

Avant d'entrer dans le vif du sujet, j'aimerais donner une vue d'ensemble de la situation. Si les Québécois devaient résumer en une phrase leur sentiment, leur ressenti par rapport à cette bise à la française, je suis certaine qu'ils choisiraient celle-ci : "Nous, les Québécois, on fait pas la bise comme vous. OK !!!!?"

 

Je crois que cela résume assez bien la situation ainsi que l'exaspération qui est la leur.

 

J'imagine que tu es à présent tout déstabilisé. Qu'est-ce que c'est que cette histoire de gens qui ne se font pas la bise ou presque, te dis-tu...

 

Je te la raconte, mais seulement si tu t'es brossé les dents et mis en pyjama.

 

Il était une fois des gens qui habitaient un grand pays : le Canada. Ce grand pays était divisé en plusieurs parties que l'on appelait provinces. Dans la province nommée Québec, des gens, toujours (les Québécois), avaient l'habitude de voir débarquer quelque 3 500 Français chaque année. Ces Français étaient maudits ou non ; apportaient ou non de la saucisse de Morteau dans leurs valises (pour cela il fallait être rebelle car c’est interdit) ; arrivaient ou non avec quelques milliers d'euros en poche (pour cela il fallait être prévoyant) ; mais importaient, tous, qu'ils fussent rebelles ou non, prévoyants ou non, le concept de la bise à tout va, c'est-à-dire la bise à la française.

 

Je crois que ce sont ceux du Sud de la France qui sont les plus dépaysés. Oui, ceux qui ont l'habitude de « se faire le bisou » entre copains, entre mecs. Bien sûr, j'entends par « se faire le bisou » se faire la bise. C'est comme ça qu'on dit souvent dans le sud. On se fait le bisou. Car si la bise se fait de temps en temps au Québec, ce n'est sûrement pas entre mecs. Pas même au sein de la famille. Entre mecs, au Québec (et je t'assure que la rime n'était pas réfléchie), on se serre la main, on se donne une accolade ou on se dit « salut » sans se toucher.

 

Ceux qui se font la bise, donc : les amies femmes ; les amis hommes/femmes ; les membres d'une même famille femmes/femmes ou hommes/femmes.

 

Ceux qui ne se font pas la bise, donc : les hommes (qu'ils soient amis ou membres d'une même famille) ; les femmes qui se rencontrent pour la première fois ou qui ne se connaissent pas beaucoup ; les hommes et femmes qui se rencontrent pour la première fois ou qui ne se connaissent pas beaucoup.

 

Puisque nous évoquons la façon québécoise de se saluer et que j’aime aller au fond des choses, je ne peux pas terminer cet article sans parler de quelques termes foncièrement québécois.

 

Ici, le mot « allo » est très célèbre. En France, comme tu le sais, il sert à deux choses : indiquer à son interlocuteur que l'on vient de décrocher le téléphone, et ramener quelqu'un de la lune à la Terre. Eh bien au Québec on l'utilise dans ces deux cas-là aussi mais pas seulement ; en effet, « allo » sert également à saluer. J’imagine que c’est un dérivé du « hello » anglais… ?

 

« Allo ça va bien ? » est LA phrase à connaître quand on est au Québec. Un peu comme « Do you speak french? » quand on est en Angleterre ou aux Etats-Unis. Tout le monde la prononce au moins une fois dans la journée. Chaque individu qui a à s'adresser à un autre individu lui demande, en premier lieu, si ça va bien, qu'ils se connaissent ou non. La notion de question y est d'ailleurs quasiment inexistante. « Allo ça va bien » signifie en fait bonjour, mais en plus avenant. Les quatre mots n’en forment plus qu’un seul que nous pourrions d’ailleurs introduire dans tous les dictionnaires de Québécois, à la lettre A :

 

allo-ça-va-bien : n. m., invariable. Signifie bonjour, salut. Est utilisé pour saluer quelqu’un à toute heure du jour ou de la nuit. Peut-être employé entre amis ou par des professionnels. « Allo-ça-va-bien !? Est-ce votre première visite chez Toyota de Montréal? »

 

Si tu as l'intention de venir au Québec prochainement, habitue-toi tout de suite, donc, à ce que commerçants, vendeurs, serveurs, employés, personnes rencontrées il y a trois secondes, etc., te demandent, d'entrée de jeu, si tu vas bien.

 

Autre terme qui détrône souvent le traditionnel bonjour : « bon matin » - calqué littéralement sur good morning. Personnellement je ne m'y suis jamais fait au « bon matin ». Il ne VEUT PAS sortir de ma bouche. Il ne le VEUT PAS.

 

Enfin, pour dire « au revoir », il n'est pas rare que les Québécois disent « bonjour ». C'est surprenant sur le coup mais… quand on y pense… On dit bien « bonsoir » lorsque l'on se quitte le soir, alors pourquoi pas « bonjour » le jour ? Cela dit, le mot le plus utilisé pour dire au revoir est quand même le fameux « bye », aussi mis au pluriel assez souvent : « bye bye ».

 

Article dédié au bisou oblige, je tiens à t'informer qu’il existe, parmi les journées mondiales de l’eau, de la ménopause, des ninjas, de la plomberie, des oiseaux migrateurs et des collants, la journée internationale du baiser – le 6 juillet pour être exacte. La question n’est pas de savoir si cela nous autorise ou non à rouler exceptionnellement une pelle à notre prof particulier d’accordéon, mais plutôt de nous interroger sur ce que penserait Vercingétorix de tout cela.

 

À lire également :

- Le concept du mononcle et de la matante

- Clichés sur les Québécois

- TPS et TVQ : fonctionnement des taxes au Québec

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

elisa-bonheurs 09/07/2014 17:36

Je viens chez-toi par l'intermédiaire de Dominique Bouvet et je suis conquise par ton blog.
Enfin,je ne peux mettre un commentaire partout alors pour commencer je prends "la Bise".
Je suis en France depuis 22 ans et j'habite en Rhône/Alpes.Je suis arrivée à l'époque avec mes 3 enfants ados, mon mari et mes 2 chats.
Pour la bise, c'est vrai qu'au début cette façon d'embrasser tout le monde ne me plaisait pas. Pour moi,c'est débile et cela manque d'hygiene. Tu ne connais pas la personne et tu l'embrasses. Tout le monde s'embrasse pour un rien et c'est surprenant. Remarque que moi aussi j'ai pu faire mon effet lorsque je disais que nous ne nous embrassions pas et que je pouvais rester des jours et ne pas embrasser mes enfants. La bise étant réservée pour les grandes occasions (la fête "anniversaire", le jour de l'An, un départ prolongé).
22 ans après je m'y suis mise et je ne m'aperçois même plus que j'embrasse .... comme quoi faire la bise ne veut pas dire grand chose !!!!!

Franco-québécoise 10/07/2014 03:50

Salut Elisa, merci pour ton commentaire. Oui, dès que j'ai vu ton pseudo je l'ai reconnu et je me suis dit : ah, ça c'est une habituée de chez Dominique ;-)

Une Québécoise partie vivre en France... C'est rare. En général les gens font le chemin inverse. Ne serait-ce que pour le coup de la vie... Mais j'imagine que tu avais de bonnes raisons.

Contente que mon blog te plaise. Il est rédigé par une franco-québécoise de souche (mère française, père québécois) et j'essaie autant que possible de rejoindre les Français comme les Québécois à travers chaque billet.

Au plaisir ;-)

Lolo 08/04/2014 07:57

voilà qui est fort interessant, il est prévu que je rencontre une canadienne qui me rend visite depuis 2 ans et demi sur mon blog, il faudra sans doute que je lui sert la main ... nous n'avons eu qu'un contact par mon blog et par mail , donc très éloigné !!! c'est vrai qu'en france on se fait la bise très facilement !!!
bizzz et à bientôt !!

Franco-québécoise 09/04/2014 03:36

Moi ce que je fais quand je ne suis pas certaine c'est que je tends la main puis je m'approche pour faire la bise dans la foulée. Mais, oui, ici quand les gens ne se connaissent pas, ils ne se font pas la bise. Cela dit si vous échangez déjà depuis deux ans...

Mattou 06/04/2014 17:01

Super petit article !
Toutefois, petite précision : si un mec me fait la bise (à moi qui suit un mec), il a intérêt à avoir une super bonne raison, parce que même dans le sud de la France où je suis depuis presque toujours, c'est très très rare. Sauf dans quelques cas, qui, à ma connaissance ne sont pas spécifique au sud, mais je peux me tromper :

- dans la famille, encore que ça dépend des familles et des différences de génération. Mais c'est courant entre oncle et neveu, par exemple, un peu moins courant entre cousins.

- des mecs qui se connaissent depuis tellement longtemps qu'ils se considèrent comme cousins plus que comme amis, chose que j'ai vue surtout chez des gens qui viennent du même village.

- si on est dans le show biz. Eh oui, ça me fait toujours bizarre de voir Joey Starr faire la bise à George Moustaki, mais c'est comme ça.

- par extension, à tous les gens qui croient qu'ils sont dans le show biz. Et là, c'est vrai que 90 % des gens en France qui vivent comme s'ils étaient dans le show biz, avec lunettes de soleil même en hiver, bronzage même en hiver et voiture tunée même en hiver, vivent effectivement dans le Sud (ou croient qu'ils vivent dans le Sud, comme les Ardéchois, mais c'est une autre histoire...)

Franco-québécoise 06/04/2014 21:38

Très amusant ton commentaire, cher Mattou :-) Alors tous mes amis mecs du sud de la France devaient se prendre pour des gens du show biz... ;-)

Une question me turlupine : comment as-tu atterri sur cet article ?

BerriUQAM 09/11/2012 01:13

Il y a une grande question que tu n'as hélas pas abordé : que doit-on répondre après un "Allo ça va bien" ?

Ça va merci ? Ça va bien, et toi ? Aucune réponse ?

Je suis un maudit français et j'avoue être déstabilisé à chaque fois qu'on me pose la question.

Franco-québécoise 09/11/2012 16:54



Salut, maudit Français de Berri Uqam,


Tu peux répondre tout simplement "Ça va bien, et toi ?". L'autre te répondra aussi qu'il va bien, qu'il aille bien ou non. C'est une formule de politesse en fait, mais finalement, tout
le monde se fout un peu de savoir comment va l'autre... !


Habitue-toi aussi à ce que les serveurs, vendeurs, etc. te demandent si tu vas bien dès ton arrivée. Dans ce cas-là tu peux simplement répondre "oui, merci !".


Voilà, si tu as d'autres questions n'hésite pas !



patquebec 05/05/2012 15:47

En belgique, si on ne se connait pas, on serre la main aux hommes. Pour les femmes, les 2 sont acceptés. La femme qui ne veut pas de bise va tendre la main automatiquement :)
Si on se connait bien, généralement, on se fait la bise. Attention, une seule bise!

Mais c'est très variable, il y a des femmes qui serrent toujours la main, des hommes qui font toujours la bise, des entreprises où tout le monde se fait la bise, d'autres où tout le monde se serre
la main...

Quand au vouvoiement, il est beaucoup moins marqué qu'en France

Franco-québécoise 05/05/2012 18:29



Une seule bise ! Alors là je crois que je serais encore plus dépaysée que pas de bise du tout ! :-)


 


Pour le vouvoiement, je vais en faire un article prochainement. Ici le tutoiement est très, très, très, très, très à la mode.


Merci pour ces précisions, Patquébec de Belgique ! ;-)



Patquébec 04/05/2012 21:09

Mince alors ! Moi qui fait toujours la bise. Et comment fait-on pour dire bonjour à son ami d'enfance de manière plus amicale qu'au mec que l'on a croisé une seule fois dans sa vie ?

Franco-québécoise 05/05/2012 05:13



Dans ce cas-là les hommes se font une accolade. Moi aussi je suis une grande fan de la bise ! Et en Belgique, comment vous faites ?