Québec : mode d'emploi

Québec : mode d'emploi

Le Québec, vu, analysé et expliqué avec humour par une Franco-Québécoise de souche. S'invitent parfois coups de coeur, coups de gueule et chroniques, ayant ou non rapport avec la Belle Province. Bienvenue et bonne lecture !

Le concept du mononcle et de la matante

Le concept du mononcle et de la matante

Dans ma jeunesse, mes amis avaient des "tontons" et des "tatas" (ou des "taties"), et moi des "oncles" et des "tantes", mais aussi, et c'est beaucoup plus folklorique, des "mononcles" et des "matantes". Tout attaché, oui. Normal, puisque j'ai grandi dans le sud de la France mais que tout le reste de ma famille vivait en Alsace (où on ne dit ni tonton ni tata), et au Québec (où on dit plutôt "mon mononcle" et "ma matante" pour désigner son oncle et sa tante).

Exemples :

"Son mononcle a une piscine et il nous a invitées."

"Notre matante a un drôle de prénom ; elle s'appelle Marie-Marine. Mais elle est super belle par contre."

Au Québec, le terme "tonton" n'est pas employé ; quant au mot "tata", il est utilisé au masculin pour désigner un abruti, un con.

Exemple (j'ai eu du mal à le trouver) :

"Gros tata !!!"

Mais un mononcle n'est pas seulement un oncle et une matante n'est pas seulement une tante.

En fait, hormis lorsqu'ils sont utilisés dans le contexte familial avec les neveux et nièces, les termes de "mononcle" et "matante" ne sont pas ce qu'il y a de plus gratifiant pour les personnes désignées...

Le mononcle, c'est un type que tu n'as pas envie d'avoir comme pote, pas envie d'avoir comme patron, pas envie d'avoir comme frère, pas envie d'avoir comme ami Facebook, et encore moins envie d'avoir dans ton pieu.

Parce qu'un pote qui quitte ta soirée d'anniversaire à 10h30, ce n'est pas un pote. Parce qu'un patron qui, tous les jours depuis huit ans, porte son pantalon plus haut que son nombril, ça te rend agressive. Parce qu'un frère qui apporte ses pantoufles chez toi le soir de Noël, ça te coupe toute envie de fêter la naissance du Petit Jésus. Parce qu'un ami Facebook qui a choisi comme photo de profil celle où il est assis dans sa voiture, avec en arrière plan sa housse en billes de bois, ça ne le fait pas devant tes autres camarades Facebook super cool et branchés. Parce qu'un gars qui ne veut jamais dépasser 10h30, qui porte ses pantalons plus haut que son nombril, qui apporte ses pantoufles chez vos amis, et qui veut le faire dans le noir, la porte fermée, sous la couverture, et sans t'insulter : TU NE LE VEUX PAS DANS TON LIT !

Toi tu es une femme, une vraie, et tu aimes les surprises, l'audace, et l'esprit d'initiative. Tu veux qu'il te bande les yeux, qu'il t'emmène sur le toit de l'immeuble, qu'il te déshabille, t'attache à un poteau et te lèche l'entrecuisse sous le regard éventuel de quelques voisins voyeurs ; va te faire soigner espèce de folle.

La matante, c'est une femme que tu n'as pas envie d'avoir comme amie, pas envie d'avoir comme patronne, pas envie d'avoir comme sœur, pas envie d'avoir comme amie Facebook, et encore moins envie d'avoir dans ton pieu.

Parce qu'une amie qui parle comme une matante, c'est-à-dire en roulant bien ses "r", tu n'as pas envie de la présenter à ton autre ami célibataire qui s'appelle Richard Rodriguez. Parce qu'une patronne qui, tous les jours depuis huit ans, sent le parfum de matante (= violent parfum de mamie) et a une coupe de matante (= violente coupe de mamie), ça te rend agressif - la violence appelle la violence. Parce qu'une sœur qui a l'incorrection de croire que la levrette est dégradante pour la femme en général et le culot de vouloir en convaincre ta femme en particulier, ça risque, sur le long terme, de devenir pénalisant pour toi. Parce qu'une amie Facebook qui s'appelle Pierrette, ça ne le fait pas devant Kevin, Julie et Jonathan, tes autres camarades Facebook super cool et branchés. Parce qu'une femme qui roule ses "r", qui sent violemment la mamie, qui n'aime pas la levrette, et qui s'appelle Pierrette : TU NE LA VEUX PAS DANS TON LIT !

Toi tu es un homme, un vrai, et tu aimes les surprises, l'audace et l'esprit d'initiative. Tu veux qu'elle te bande les yeux, qu'elle te déshabille, qu'elle mette "Et vice versa" des Inconnus, et qu'elle fasse venir ses copines : ton jacuzzi peut contenir huit personnes et tu aimes discuter.

Le tweet du jour : "il ne faut pas cautionner l'irréalité sous les aspérités absentes et désenchantées de nos pensées iconoclastes et désoxydées par nos désirs excommuniés de la fatalité destituée. Et vice versa... Et vice versa.... !" - Les Inconnus. Amen.

(crédit photo : http://montreal.kijiji.ca/c-autos-et-vehicules-autres-cousin-massage-pour-siege-dauto-W0QQAdIdZ535393349)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

dominique 15/01/2014 12:31

Mort de rire. J'aime beaucoup ton "audace" dans tes textes. Tu es capable d'appeler un chat un chat, et j'aime ça.

Franco-québécoise 16/01/2014 04:56

Merci mon cher ;-) J'ai vraiment décidé de ne plus me retenir et d'écrire ce que je voulais, comme je le voulais... Car sinon c'est bien simple : je n'ai aucun plaisir à écrire... !

patquebec 18/11/2013 16:08

Ouah, la vache, j'ai même du mal à suivre tant ça part en cacahuète, j'adore ! (et placer vache et cacahuète dans une seule phrase, c'est pas si simple)

Franco-québécoise 20/11/2013 03:31

;-))

patquebec 19/11/2013 19:47

je suis fan des inconnus mais pas à ce point-là :)

Franco-québécoise 19/11/2013 00:06

Patquebec, mon plus ancien lecteur (en tout cas dans ceux qui se manifestent sous les articles). Toujours un plaisir de te lire. Je confirme : placer vache et cacahuètes dans une seule phrase : très fort ;-)

Défi encore plus difficile : apprendre mon tweet du jour par cœur et le réciter - saoul - sans fauter... :-)