Québec : mode d'emploi

Québec : mode d'emploi

Le Québec, vu, analysé et expliqué avec humour par une Franco-Québécoise de souche. S'invitent parfois coups de coeur, coups de gueule et chroniques, ayant ou non rapport avec la Belle Province. Bienvenue et bonne lecture !

Clichés sur les Québécois

hiver québécois en forêt

hiver québécois en forêt

Je sais bien que Gilles Vigneault chante que son pays "ce n'est pas un pays c'est l'hiver" mais il ne faut pas le prendre au pied de la lettre, enfin ! Si on raisonne comme ça, alors chaque être humain a "quelque chose en lui de tennessee" (ce qui, physiquement et biologiquement est impossible) ; le verbe repartir, sauce futur de l'indicatif 1ère personne du singulier, est "je repartira" ; et "au soleil, sous la pluie, à midi ou à minuit, il y a tout ce que (l'on veut) aux Champs-Elysées" ? M'étonnerait qu'il y ait un comptoir de tire d'érable sur les Champs.

 

Non, chers amis, le Québec ce n'est pas que l'hiver. C'est aussi l'été, c'est aussi la maison de sept millions d'âmes, c'est aussi dépaysant qu'accueillant. Pour toutes ces raisons j'aimerais qu'ensemble, nous fassions une grande ronde en nous tenant par la main afin de dire NON, STOP et ÇA SUFFIT aux clichés.

 

Mais, c'est bien connu, avant de s'attaquer à l'ennemi, il faut le connaître. Analyser ses forces et ses faiblesses.

 

Le connaître

 

Le cliché sur les Québécois est un concept bien ancré en France et sévit un peu partout sur le territoire. Le petit salopard se décline de bien des manières et n'hésite pas à investir la moindre allusion au Québec d'un caractère moqueur et - ah si, ah si ! - légèrement méprisant. Alors que, finalement, l'on pourrait causer Québec dans la joie et la bonne, la juste connaissance de l'autre - le Québécois en l'occurrence.

 

Ses forces

 

- Il est facile, accessible à l'esprit le moins doué

- Il fait rire, il amuse

- Il s'utilise aisément, en tout temps et partout, puisque son auteur ne se fera jamais traité de raciste. Aucune gêne, aucune hésitation, donc, à se foutre ouvertement de la gueule des Québécois et de leur culture. C'est commode, c'est sans risque et on y va gaiement.

 

Ses faiblesses

 

- Il n'est pas vrai. (Si ça ce n'est pas une faiblesse... !)

 

Nous sommes à présent en mesure de nous attaquer à l'ennemi.

 

- Non : on ne vit pas sous la terre au Québec à cause du froid. Il y a effectivement une "ville souterraine" mais seuls des boutiques et restos rapides y ont pignon sur rue (sous-terraine, ah ah ah). Proportionnellement parlant, la formule "bourg souterrain" serait plus représentative. Mais puisque c'est cent fois moins glamour...

 

- Si : il y a un été, un automne et même un printemps au Québec. Beaucoup de Québécois ont la clim, chopent coups de soleil et piqûres diverses (moustiques, guêpes, araignées...) et boivent de la sangria torse nu.

 

- Non : l'accent québécois n'est pas "trop rigolo sérieux". Comme tous les accents, il se distingue des autres, et n'est pas plus crispant que celui de Patrick Bosso ou François Damiens.

 

- Si : il y a des hommes sensuels et cultivés au Québec.

 

- Non : on ne dit pas tabernacle à tout bout de champ. On dit tabarnak, et c'est une fois de temps en temps.

 

- Oui : il y a l'électricité au Québec.

 

- Oui : il y a l'Internet.

 

- Oui il y a la télé.

 

- Oui : il y a la radio.

 

- Oui : il y a le wifi.

 

- Oui : il y a de la saucisse de Morteau.

 

- Non : la chanson québécoise ne se limite pas à Céline Dion. Il y a aussi Coeur de Pirate et Garou. Plus sérieusement, le répertoire québécois est assez imposant pour remplir un grand cahier de 96 pages à petits carreaux sans spirales. Il recèle par ailleurs d'excellents artistes.

 

- Oui : la poutine, c'est bon. O-U-I !!!

 

- Il n'y a pas plus de "cabane au Canada" que de "cabane au fond du jardin". La cabane au Canada c'est une chanson de Line Renaud. Je crois qu'on dit point barre dans ces cas-là... ?

 

Pour terminer, j'aimerais dire que contrairement à ce que l'on entend souvent, le Québec n'est pas un bout de France en Amérique. Je dirais même que le Québec n'a rien à voir avec la France. Le Québec est un bout d'Amérique en Amérique, un bout d'Amérique où l'on parle (encore) la langue de Laetitia Haliday.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

dominique 21/12/2013 13:07

ta conclusion "pour terminer" est totalement exacte. Tu as tout compris, j'aime ça

Franco-québécoise 31/12/2013 05:41

merci Mr Bouvet ;-) Et bonne année 2014

Beah 18/10/2012 15:51

Bien vu! J'ai cependant deux points de désaccord avec toi :
1) Non la poutine c'est pas bon!
2) Non la saucisse de Morteau n'est pas arrivée au Québec (ou alors dans une valise)! Non sérieux, il n'y en a pas à Sherbrooke, mais si tu as une adresse à Montréal, je suis preneuse pour ma
prochaine visite à la métropole!

Franco-québécoise 19/10/2012 20:34



La poutine ? Pas bon ? M'enfin !!


Il y a effectivement de la saucisse de Morteau au Québec. A Montréal je ne sais pas (sûrement) mais moi je m'approvisionne à Laval, au marché 440. Il y a un saucissier, je ne sais plus son nom...


Il y a aussi deux autres magasins qui vendent beaucoup de trucs français en passant.