Québec : mode d'emploi

Québec : mode d'emploi

Le Québec, vu, analysé et expliqué avec humour par une Franco-Québécoise de souche. S'invitent parfois coups de coeur, coups de gueule et chroniques, ayant ou non rapport avec la Belle Province. Bienvenue et bonne lecture !

Il n'y a vraiment que dans les films que les gentils gagnent...

trombonesÉcouter du Carla Bruni est grandement nécessaire pour que je puisse rédiger cet article sans trop m'énerver. J'ai donc mis le cd Quelqu'un m'a dit dans mon ordinateur, et la deuxième chanson vient de commencer. Ça parle d'un certain Raphaël... Moi c'est de mon dernier déménagement dont je vais parler.

 

Nous avons changé de logement pour la énième fois en juin dernier, aidés par les trois types que la compagnie de déménagement à qui nous avions décidé de faire confiance - Déménagements JMR - nous a envoyés. Je dirai plutôt les trois petits c*** car ils devaient avoir entre 19 et 22 ans chacun, étaient habillés comme des adolescents - c'est-à-dire jeans troués, trop grands pour eux et sans ceinture bien évidemment, le tout surmonté d'une casquette sur le côté -, et fumaient du cannabis tout en déménageant nos biens. Quel professionnalisme, d'entrée de jeu. Mais si ce n'était que ça... Ces trois jeunes nous ont volé deux cartons : ceux sur lesquels il y avait écrit, au feutre noir et en gros, "DVD", "CD" et "MATÉRIEL INFORMATIQUE" ainsi que du matériel de sport. J'avais de nombreux cartons intitulés "LIVRES" mais ceux-là sont arrivés à bon port...

   

Un premier conseil, donc, avant de poursuivre mon récit qui n'ira pas en s'égayant : pour votre prochain déménagement, écrivez "LITTÉRATURE RUSSE", ou même "LITTÉRATURE" tout court, sur toutes vos boîtes contenant des choses de valeur.

 

Je poursuis...

 

Après avoir constaté la disparition de nos biens, nous avons bien sûr contacté la compagnie de déménagement, furieux. La réceptionniste nous a dit que dans ce genre de situation, la directrice demandait à ce qu'on la contacte par mail... Quoi de plus frustrant que d'expliquer sa colère et son mécontentement par mail ?! J'ai donc - par mail ! - vidé mon sac à Madame Julie R., la directrice, évoquant la totalité des problèmes que nous avions rencontrés avec ses employés (je ne les ai d'ailleurs pas tous mentionnés ici), de la tenue vestimentaire plus que négligée au vol, en passant par les joints fumés "en douce", etc. Pas un coup de fil, pas une excuse, rien ! Enfin si, un petit mail, bien lâche, bien plat, et truffé de fautes soit dit en passant, me disant que, voyons Madame, il fallait se manifester sur le coup, avant que les déménageurs ne s'en aillent. (Je précise qu'il était 22h30 lorsqu'ils sont partis et que tout le monde était épuisé.) Elle m'a ensuite balancé tous les points du contrat qui la protégeaient : les paragraphes 2.4 ; 3.8 ; 15.99 ; 71.5 ; 88.94  et probablement aussi le 0.0.

 

Julie R. a pensé se débarrasser de moi en me disant finalement que, de toutes façons, même si nous avions constaté la disparition de nos boîtes avant que ses employés ne quittent les lieux, elle ne nous aurait pas dédommagés car... c'est nous qui avions fait les cartons, et non les déménageurs. Rien ne prouve, donc, qu'il y avait bien des dvd et tout le reste dans les deux boîtes prétendues envolées et du matériel de sport dans les sacs de sport. Je me demande bien qui, en dehors des gens de 85 ans et plus, fait emballer ses biens, ses affaires personnelles, fragiles, intimes, précieuses, une partie de sa vie quoi, par des inconnus ! Surtout quand ces derniers coûtent 170 dollars de l'heure.

 

Ridicule.

 

Un second conseil, donc : pour arrondir vos fins de mois, n'hésitez pas à faire quelques heures en tant que déménageur. Non seulement vous pourrez augmenter vos collections de dvd, cd et - pourquoi pas -  bijoux, mais en plus, vous garderez votre emploi, le tout bien entendu sans avoir de casier judiciaire. Que demander de plus ?

 

La dame me souhaite ensuite une bonne journée ou une imprudence du genre, le tout bien cordialement - naturellement -, toujours dans son seul et unique mail, sa seule et unique manifestation... pour l'instant. (Car je n'ai pas dit mon dernier mot Jean-Pierre...).

 

Mon conjoint et moi avons bien évidemment envoyé une lettre de mise en demeure par la suite, puis porté plainte et voulu aller en cour des petites créances mais à quoi bon ? Le flic lui-même nous a dit que tout le monde s'en fout et que le juge allait nous rire au nez. Je lui ai demandé s'il allait au moins faire quelque chose pour "effrayer" la directrice ou pourquoi pas convoquer les trois jeunes... Après tout, ils fument du cannabis en travaillant et conduisant de gros camions et, en passant, juste en passant, volent aussi d'honnêtes citoyens... Il s'est demandé de quelle planète je venais, probablement. Il ne l'a pas dit à haute voix mais il l'a dit dans sa tête. Si, si j'en suis sûre. Punir les méchants ? Mais d'où sortez-vous Madame ? Non, non, notre rôle à nous, c'est d'aller nous promener dans les stationnements de grands centres commerciaux afin de mettre des contraventions aux gens qui ont oublié de fermer leurs portières à clé. Vol, consommation de drogue, tous ces trucs-là, on ne s'en mêle pas.

 

Nous avons alors bien sûr contacté notre compagnie d'assurances qui nous a dit qu'elle nous dédommagerait - ouf ! soulagés ! - à condition que l'on présente les factures de touuuus les biens disparus OU que l'on envoie des photos qui prouvent que nous avions bien le matériel déclaré volé en notre possession avant le déménagement... 

 

Comment ? Vous ne gardez pas toutes vos factures, Madame ? Ah si, si. Toutes. Et depuis les quinze dernières années même que. Je les classe par mois et par catégorie en plus. Avec des petits trombones de différentes couleurs, en essayant à chaque fois de choisir la couleur qui correspond le mieux à la catégorie. Je me bois un verre de rouge et j'écoute du Carla Bruni en le faisant. Je me régale !

   

Un troisième et dernier conseil, donc : Gardez toutes vos factures, même celle d'un dvd acheté en promotion il y a huit ans. Oui il est tout frippé et l'encre totalement effacée, et alors ? C'est pour la compagnie d'assurance, voyons ! 

 

Et dire que je culpabilisais, juste après le déménagement, d'avoir oublié de proposer à boire à ces trois... ces trois... Mettez ce que vous voudrez...

 

Mon coup de coeur : les chansons de Carla Bruni

Mon coup de gueule : ceux qui se moquent des chansons de Carla Bruni 

 

(photo : oOoOxmodsOoOo, Morguefile)

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article