Québec : mode d'emploi

Québec : mode d'emploi

Le Québec, vu, analysé et expliqué avec humour par une Franco-Québécoise de souche. S'invitent parfois coups de coeur, coups de gueule et chroniques, ayant ou non rapport avec la Belle Province. Bienvenue et bonne lecture !

Solidarité

crédit photo : lapresse.ca

crédit photo : lapresse.ca

On s'aime, on s'aide, on se soutient, on se pardonne, on se parle, on se reparle, on se réconforte, il neige. La neige met le bordel sur les routes et la paix dans les coeurs. Et plus il y en a, et plus c'est vrai.

 

Probablement parce qu'elle empêche les véhicules de faire leur devoir et qu'elle pousse les humains à faire le leur : s'entraider.

 

En effet, que tu te nommes Jean Valjean ou Largo Winch, quand ta bagnole est prise dans la neige, ta bagnole est prise dans la neige. Par conséquent tu ne fais ni le malin, ni l'indépendant, et encore moins le héros. Tu fais pitié. Tu fais pitié et tu as besoin d'aide, ce à quoi tu as droit très rapidement car tu es au Québec, une journée de tempête.

 

Cette solidarité hivernale m'émouvra toujours.

 

Un voisin qui ne te dit jamais qu'il fait beau en souriant et qui t'épie moralement à longueur de semaines va venir t'aider à déneiger autour de ta voiture. Un autre que tu t'es mis à dos l'été dernier en lui disant qu'il passait trop souvent sa tondeuse et que ça t'emmerdait va gentiment venir te faire un petit passage dans ton allée, avec sa souffleuse à neige. Il tond, il souffle, et cela le rend heureux : comment ne pas lui pardonner à ton tour.

 

Des passants aideront une voiture à sortir d'un banc de neige alors qu'ils ne connaissent pas le chauffeur, et savent pertinemment qu'ils ne toucheront pas un rond pour leur geste. Une vieille dame va se casser la figure en descendant d'un bus, saigner de la tête, du tibia et perdre connaissance : des gens vont y aller.

 

 

C'est ça, une journée de tempête de neige au Québec. Et ça fait du bien.

 

Et toi, à quel moment l'homme te touche-t-il particulièrement ? 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

dominique 05/12/2013 13:47

"Il tond, il souffle, et cela le rend heureux"
Alors ça, j'adore. Je vois que tu as tout compris de la culture québecoise..
Le québecois moyen ne peut pas vivre sans toutes les bébelles supposées lui faciliter le vie.
Ça m'amuse beaucoup.
J'habite une petite rue en ville.. j'ai un voisin en vis à vis qui a tout.. Tout tellement qu'il ne peut entrer son char au garage. Plein le garage.
Petite neige, je le vois presque déçu.. il ne peut pas sortir sa souffleuse à gaz.. Il passerait pour un habitant.. Alors c'est sa femme qui va pelleter..
Mais quand ça devient sérieux.. alors là, l'extase... Pour un peu il irait déneiger toutes les entrées de la rue..
Trop drôle.
Ps, je connais bien le parc dont tu parles à Terrebonne, mais longtemps que je n'y suis pas allé.

Franco-québécoise 05/12/2013 21:53

Oui, je connais bien ce genre de voisins. J'en ai toujours eu des comme ça moi aussi...! Ils aiment bien me réveiller très tôt le dimanche matin. Pour eux il s'agit de tout sauf d'une corvée.

Au fait, toi, c'est quelle marque ta souffleuse ? L'as-tu pognée en spécial chez Canadian Tire ou Rona ?

patquebec 20/02/2013 18:36

Pas du tout ! Je privilégie le présent plutôt que le futur, et je suis occupé par trop de choses en ce moment (d'où mon absence sur le net).
Mais je reviens doucement au projet.

Franco-québécoise 22/02/2013 22:00



Ok, j'espère que tout va bien...


Ce n'est pas une mauvaise chose de privilégier le présent plutôt que le futur, de toutes façons...


À bientôt !



patquebec 18/02/2013 13:53

Il faut absolument que j'aille au Québec en hiver !

Franco-québécoise 18/02/2013 17:50



Mais oui, absolument ! Contente de te lire... J'espère que tes démarches avancent bien... ?