Québec : mode d'emploi

Québec : mode d'emploi

Le Québec, vu, analysé et expliqué avec humour par une Franco-Québécoise de souche. S'invitent parfois coups de coeur, coups de gueule et chroniques, ayant ou non rapport avec la Belle Province. Bienvenue et bonne lecture !

Comment s'habiller en hiver, au Québec

Comment s'habiller en hiver ? (crédit photo : modesettravaux.fr)

Comment s'habiller en hiver ? (crédit photo : modesettravaux.fr)

Je me rappelle avec amusement le jour où, voulant faire du "magasinage" (shopping en québécois) à la célèbre Plaza Saint-Hubert, lors d'un séjour à Montréal, j'ai chaussé mes petites baskets Puma...

 

J'adore mes baskets Puma car elles sont on ne peut plus confortables et, même si ce sont des baskets, assez sexy.

 

En effet ce souvenir me fait sourire car nous étions alors mi-décembre et il y avait au sol un mélange de glace et de neige. Je présentais à l'époque ces deux caractéristiques que nombre de femmes ayant grandi sous un climat méditerranéen partagent : j'aimais être coquette douze mois par an et je ne possédais pas de bottes d'hiver dignes de ce nom. Par ailleurs j'ignorais que des semelles lisses glissent sur la glace et que la toile utilisée dans la confection de baskets est perméable à la neige au froid...

 

J'adresse donc cet article regorgeant de conseils judicieux et éclairés à toutes celles et ceux qui se demandent comment se vêtir au Québec en hiver ou qui ne veulent tout simplement pas passer pour des touristes dès qu'ils mettent un pied dehors.

 

1) Les pieds

 

Vous l'aurez compris : exit les baskets, chaussures, bottes avec ou sans talons, à semelles lisses. Vous pouvez tenter les bottes à talons avec semelles qui "mordent" dans la neige mais en aucun cas les semelles lisses. À moins que le sol ne soit complètement sec, déneigé et déglacé : semelles "non-lisses".

 

Si vous vous déplacez à pied, optez pour des bottes rembourrées. Si vous vous déplacez en voiture, le rembourrage est plus ou moins important... L'essentiel est - encore une fois - de ne pas glisser.

 

2) Les jambes

 

Se promener en jeans à - 10 degrés est faisable. Je le fais d'ailleurs régulièrement. En revanche c'est vite inconfortable... et encore plus vite douloureux. Oui : douloureux. Et malheur à celui qui me met une petite claque amicale sur la cuisse à la suite de cette promenade. Ça fait très bobo. Je préconise donc, pour ceux qui ont à passer plus d'une vingtaine de minutes dehors, le port d'un collant, legging ou sous-pantalon en coton, en dessous du pantalon d'origine. Bien sûr, l'idéal quand il fait vraiment froid (- 20 degrés et moins), c'est le pantalon de neige (pantalon de ski).

 

3) Les fesses

 

J'ignore si les culottes et caleçons de laine existent... J'imagine que ça démange atrocement...

 

4) Le haut du corps

 

Le secret est de porter une première couche très près du corps, ce que l'on appelle en France un tricot de peau. Notez d'ailleurs qu'ici, le terme "tricot de peau" sonne très exotique. En effet, au Québec, c'est le terme "chandail" qui est utilisé pour désigner un tricot, quelles que soient sa forme et son épaisseur. (Petite anecdote hyper croustillante en passant : selon un sondage effectué par moi-même, pour un Québécois "tricot" = "laine" donc "tricot de peau" = chandail de laine à même la peau... Aussi confortable qu'un slip de laine ça, non ?)

Avec un tricot en coton bien moulant, donc, vous conserverez mieux votre chaleur. Par ailleurs si vous investissez dans un bon manteau adapté à l'hiver québécois vous n'aurez pas besoin de vous couvrir tant que ça en dessous. Un seul vêtement, même léger, est amplement suffisant. Réservez vos gros pull pour les promenades à - 20 degrés ou pour les jours où vous décidez de porter un manteau plus habillé (et donc inévitablement moins chaud qu'une doudoune).

 

5) Le Cou

 

J'estime qu'il est très important de porter une écharpe... Je vois parfois des gens avec le cou à l'air lorsqu'il fait en dessous de zéro et... je ne sais pas comment ils font. Personnellement je ne tombe JAMAIS malade en portant une écharpe. En revanche si je n'en mets pas, c'est le mal de gorge assuré. L'écharpe est LE truc à porter, même si on a l'impression qu'il fait doux. (Au Québec, entre 0 et 5 degrés, il fait doux.) La preuve : pas plus tard qu'hier je suis allée marcher alors que mes cheveux n'étaient pas tout à fait secs. En revanche j'avais une écharpe. Résultat : ni fièvre, ni nez qui coule, ni déglution douloureuse. Cela ne veut pas dire que je vous encourage à sortir les cheveux mouillés en hiver... Mais mettez une écharpe ! En passant, notez qu'au Québec on dit foulard plutôt qu'écharpe.

 

6) Tête et oreilles

 

Ici encore, beaucoup de monde laissent leur "tuque" (bonnet en québécois) dans le tiroir. En ce qui me concerne, j'ai les oreilles sensibles et trouve particulièrement désagréable de ne pas avoir de bonnet lorsqu'il fait froid ou qu'il neige. Je recommande donc vivement le bonnet et pas en laine de préférence. Les bonnets en laine servent à faire joli mais ne gardent rien au chaud dès qu'il vente ou qu'il fait froid. Ni la tête, ni les tempes, et encore moins les oreilles. Optez pour du polaire ou de la laine doublée d'une autre matière plus chaude à l'intérieur. Il existe également des bandeaux ou encore des caches-oreilles qui donnent un style très coquet. Les caches-oreilles permettent aussi de ne pas se décoiffer...

 

7) Les mains

 

Personnellement j'ai deux sortes de gants : les mitaines (moufles) et les gants.

 

Les mitaines : j'en ai une paire en matière polaire (matière appelée "polar" au Québec) que je mets pour déneiger ma voiture, mon entrée, etc., s'il ne fait pas trop froid. J'en ai une autre paire, plus chaude, que je mets lorsqu'il fait particulièrement froid (- 20 degrés) ou lorsque je skie, patine, fais de la raquette, etc. Notez au passage que la raquette n'est ni un sport de papis ni un loisir de coincés. En effet, il s'agit d'une activité épuisante. Très bonne pour les fesses et les jambes. Je suis fan.

 

Les gants : j'en ai en laine, tout simples, que je mets quand il fait autour de 0 degré. C'est toujours plus agréable, je trouve. J'en ai une autre paire en cuir, doublée avec du polaire à l'intérieur, qui gardent mes mains au chaud pour les petites périodes d'exposition au froid. Avoir une paire de gants est indispensable au Québec. J'ai déjà eu peur pour mes doigts les quelques fois où je n'ai pas mis de gants par grand froid. Pour ceux qui aiment être dehors, les mitaines sont aussi fortement recommandées.

 

Mon coup de coeur : les moufles en cuire rouge de Sylvie Testud dans le film "Le bonheur de Pierre" (film tourné au Québec).

Mon coup de gueule : devoir me trimballer une paire de chaussures propres et sèches lorsque je suis invitée. J'aime arriver chez les gens et être disponible pour demander comment ils vont, sourire et offrir ma bouteille de vin immédiatement après avoir enlevé mon manteau. Là il faut que je me batte avec mes bottes d'hiver pour les retirer, le tout avec beaucoup d'élégance, de douceur et de calme, c'est-à-dire sans que mes cheveux ne viennent se coller sur mon brillant à lèvres et sans que les veines du front ne me sortent. Tout un défi. Il faut ensuite que je sorte mes petits souliers propres et secs de mon sac de plastique et que je les mette. Le tout encore une fois avec bébé qui s'impatiente et mes hôtes qui me font la conversation comme si nous étions à table... ! Petit conseil, en passant et pour finir : étant donné que les Québécois surchauffent leur maison, si vous ne voulez pas transpirer comme un boeuf et avoir le front brillant dès les cinq premières minutes de votre arrivée, enlevez votre manteau, votre bonnet et votre écharpe AVANT de vous battre avec vos bottes d'hiver.

 

À lire également :

- Tempête de neige et solidarité

- La bise et les salutations au Québec

- À Valérie, Bernard, et les autres...

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Hervé 22/10/2013 22:09

Merci pour cet aperçu de ce que va etre ma découverte du Qc en février 2014... dépose à Qc puis direction Lac Saint Jean et Chicoutimi... skidoo, raquettes et randos ! le r^ve pour un sudiste Français...
Une seule crainte... Comment s'habiller pour survivre ???.. hahahahaaaa...
Mondial assistance ??? ça fonctionne ? lol

Franco-québécoise 23/10/2013 03:58

Pour les activités de plein air, pas d'hésitation : tenue de ski + bottes de neige. Sans oublier les moufles, le bonnet et l'écharpe. Perso je mets carrément une cagoule quand je skie. C'est le plus chaud. En skidoo couvre-toi bien surtout ! Disons que ça n'avance pas à 20 à l'heure, une motoneige... ;-)

Bon voyage, profite bien !

grog 28/10/2012 17:11

Merci pour ton article, je pars bientôt vivre en Russie à Togliatti où la température est proche de celle du Canada, entre - 10 à -20 l'hiver. Tes conseils vont m'être très utiles car comme
j'habite à Paris, je ne connais pas vraiment le grand froid!

Franco-québécoise 29/10/2012 18:12



Je suis contente d'avoir pu t'aider. Tu verras, ce n'est pas si terrible. On s'habitue quand même assez vite. Le truc c'est de faire des activités hivernales plutôt que de rester enfermé à
déprimer tout l'hiver... Bonne chance pour la Russie !