Québec : mode d'emploi

Québec : mode d'emploi

Le Québec, vu, analysé et expliqué avec humour par une Franco-Québécoise de souche. S'invitent parfois coups de coeur, coups de gueule et chroniques, ayant ou non rapport avec la Belle Province. Bienvenue et bonne lecture !

Les pharmacies au Québec

crédit photo : Promenades Hochelaga-Maisonneuve

crédit photo : Promenades Hochelaga-Maisonneuve

Coche l'intrus qui se trouve parmi les mots suivants.

 

shampoing - aspirine -  Ferrero Rocher - vernis à ongles - Sopalin - cartes de souhaits - croquettes pour chats - livres - préservatifs - boucles d'oreilles - oeufs - appareil photo - pince à épiler - lait - parfum - beurre de peanut - globe terrestre en plastique avec une lumière à l'intérieur

 

Tu as trouvé ?

 

Oui, l'intrus était bien évidemment le globe terrestre en plastique, avec la lumière à l'intérieur. Tout le reste, en revanche, on le trouve dans une pharmacie nord-américaine.

 

Ici, une pharmacie c'est comme un petit supermarché. C'est aussi très calme, très reposant et ouvert jusqu'à 10-11 heures du soir. Il y a de tout pour rendre heureuse une femme, du maquillage au parfum, sans oublier les crèmes en tous genres et petits gadjets pour être belle et de bonne humeur.

 

L'exotisme, les différences ne s'arrêtent pas là, puisque ceux qui vendent les médicaments, les pharmaciens, sont plutôt cool. Ils ne se prennent pas pour Hillary Clinton et n'ont pas de balai dans le derrière ; juste une manière très particulière de procéder.

 

En effet, ici, on fait la file deux fois. Une première fois pour donner son ordonnance, et une deuxième, deux mètres plus loin, pour recevoir ses médicaments et les payer, bien sûr. Car les médicaments servent parfois à guérir, mais ils servent surtout à faire du fric.

 

C'est quand même bien quand on attend la deuxième fois car il y a des chaises. En plus d'avoir la possibilité de s'asseoir, on peut également enrichir ses connaissances en consultant de petites fiches gratuites sur l'hypertension ou les ballonnements, des petites fiches faciles à comprendre.

 

Neuf fois sur dix on est interrompu dans son apprentissage par la voix du pharmacien, non pas par un "Hé ho, viens payer tes médicaments !" mais plutôt par l'appel de son nom, tout simplement.

 

L'on reçoit alors ses médicaments dans une petite boîte transparente, en plastique, dans laquelle le pharmacien a introduit un petit papier. Ce petit papier sert à reconstituer les faits. Il explique la raison d'être de la boîte. Qui est malade ? Qui est le docteur ? Qui est le pharmacien ? Qui est le médicament ? Quel est son numéro de médicament, à ce médicament ? Quelle est l'adresse de la pharmacie ? Le numéro de téléphone de la pharmacie ? Combien de pilules y a-t-il dans la boîte ? Quelle est la date de délivrance ? La date de péremption ? Dans quelle pièce le Colonel Moutarde a-t-il foutu un coup de chandelier à la victime ?

 

Petit papier très utile.

 

Au Québec ce qui est bien avec les médicaments, c'est que l'on peut réutiliser la petite boîte une fois guéri. On peut y mettre son service d'argenterie préféré, son oeuf à la coque, ou y récolter l'eau de pluie.

 

Pour les visuels :

 

DSCF2412.JPG

 

 

 

oeuf.jpg

 

 

 

eau-de-pluie.jpg

 

 

La kestion SMS : toi oci tu trouve kil a bocoou plu ???? LOOLLLLL MDR

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

types of swiss cheese 27/08/2014 11:45

I was so surprised to see the things which we get from pharmacy., most of the Latin American pharmacists use objects that are plastic and are a bit harmful to the people who use it. but this pharmacy is quite different from other in the sense it is a small super maltreat.

fabrice 06/11/2012 09:07

très drôle à lire au petit-déjeuner (aussi aux autres repas je suppose). J'avais oublié ces détails de la pharmacie. Il y a un avantage sérieux par rapport à la France, c'est que je pouvais
arpenter la totalité de la "boutique" pendant que madame patientais à l'appel de son nom: que de choses étranges à découvrir!

Franco-québécoise 06/11/2012 15:55



N'est-ce pas !


Oui, l'article est aussi très drôle à lire pendant le goûter, avec un chocolat chaud. ;-)