Québec : mode d'emploi

Québec : mode d'emploi

Le Québec, vu, analysé et expliqué avec humour par une Franco-Québécoise de souche. S'invitent parfois coups de coeur, coups de gueule et chroniques, ayant ou non rapport avec la Belle Province. Bienvenue et bonne lecture !

Leçon de québécois n°5 : expressions québécoises autour de la voiture

DSCF2995.JPG"Passe-moi les clés de ton char que j'check en-d'ssous du hood c'est quoi le problème."

 

Voilà comment on pourrait dire, en bon québécois : "Et si tu me passais les clés de ta voiture, afin que je regarde sous ton capot... ? Peut-être réussirai-je à trouver la source du problème, qui sait ? Ça ne coûte rien d'essayer. En plus j'ai fait un stage en entreprise dans le garage de mon oncle quand j'avais 12 ans."

 

Comme vous le savez, l'on parle bel et bien la langue de Patrick Bruel au Québec, cependant, beaucoup d'expressions sont typiques d'ici, et il est bon de les connaître. Premièrement parce qu'elles sont charmantes, deuxièmement parce que pour s'intégrer, il faut aussi passer par là ! Et comme beaucoup d'êtres humains possèdent maintenant une voiture, il m'a semblé bon de rédiger un petit lexique autour de cette machine qui, à mon triste regret, revient de plus en plus cher.

 

Chaque mot provenant de l'anglais est suivi d'un astérisque ainsi que d'un conseil de prononciation à l'anglaise, puisque ce ne sont pas des mots français. Avant de commencer je tiens à préciser que les Québécois connaissent et emploient aussi les termes utilisés en France.

 

1) Pièces, accessoires et anatomie

 

- Un cap de roue : un enjoliveur

- Un tire* (prononcé tailleurw) : un pneu 

- Les brake* (prononcé breik) : les freins

- Le flasher* (prononcé flâcheurw) : le clignotant

- Se mettre sur les quatre flashers : actionner ses feux de détresse (oui, moi aussi je trouve cette expression adorable)

- Les miroirs : les rétroviseurs

- Le windshield* (prononcé ouine childe) : le pare-brise

- Du windshield washer* : du liquide lave-vitres pour auto (parfois déformé en "wingshil" washer)

- Les wiper* (prononcé ouaye peur) : les essuie-glaces

- Le steering* (prononcé stéring) : le volant 

- Le dash* (prononcé dach) : le tableau de bord 

- Les traction aid* (prononcé trakchione aide) : j'ignore si cela existe en France (je ne m'en souviens plus...). Les traction aid permettent de sortir sa voiture de la neige lorsque les roues sont trop enfoncées ou que la surface est trop glissante (neige, glace, herbe ou boue). 

- Balai à neige : Sert à déneiger sa voiture. Le balai à neige peut mesurer de 40 à 80 cm environ. Absolument indispensable au Québec. L'un des côtés est muni d'un balai, l'autre d'un grattoir pour... gratter la glace. 

- Le spare* (prononcé spairwe) : la roue de secours

 

2) Problèmes

 

- Staller (de l'anglais to stall : étouffer) : caller au démarrage, tomber en panne, ou ne pas pouvoir démarrer pour une raison que j'ignore.

- Câbles à booster (de l'anglais to boost : stimuler) : câbles de démarrage

- Se faire booster : Recevoir l'aide d'une très gentille personne lorsque notre batterie (de voiture) est à plat.

- Pogner un flat* : avoir une crevaison 

 

3) Autour de la conduite

 

- Chauffer : conduire

- Avoir eu son permis dans une boîte de Cracker Jack : équivalent français de la pochette surprise. Conduire comme un pied, ne pas savoir conduire, donc. (Une boîte de Cracker Jack est une boîte de pop corn au caramel et, vous l'aurez deviné, on y trouve une petite surprise - hélas minabilissime.)

- Se parker, se stationner : se garer

- Un stationnement parallèle : un créneau

- Peser sur la clutch* (prononcé clotche) : appuyer sur la pédale d'embrayage

- Peser sur la pédale à gaz : appuyer sur l'accélérateur

- Mettre du gaz, gazer : mettre de l'essence, "faire" l'essence

- Faire du brake* à bras (prononcé breik, bien sûr) : Déraper volontairement sur la neige, la glace, les graviers à l'aide du frein à main. Très bon pour les pneus.

 

Notez qu'à mon grand, très grand regret, la deux-chevaux est particulièrement rare au Québec...

 

La question Facebook du jour : Aimez-vous avoir l'haleine fraîche lorsque vous vous engagez dans un rond-point ?

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

dominique 01/09/2013 12:59

franchement à te lire, j'étais "crampé ben raide".. en ancien français comme toi, j'adore m'amuser avec les tournures d'icitte.. parfois c'est savoureux. Il y aurait un bouquin à écrire sur les aventures d'un français qui comprend rien.. Mon premier contact avec mon ex beau père. un gars de st georges de Beauce, un vrai de vrai québecois.. c'était quand j'ai dû me garer dans le "dry way" chez lui.. il me guidait de l'extérieur.. Un coup, il me dit "va t'en dritte de r'culons".. J'ai rien compris, il a dit à mon ex femme, sa fille. "coudon, comprend tu l'français lui?"

Franco-québécoise 02/09/2013 03:29

Tu m'as bien fait rire avec ton imitation ! Elle est tout simplement par-faite, surtout avec l'absence du pronom "il" ! Moi aussi j'aime beaucoup le parler québécois. Dis donc avec un (ex) beau-père de Saint-Georges de Beauce, tu ne pouvais pas être plus immergé que ça dans la culture québécoise !

JacquesB 15/02/2012 04:15

Bonjour

Bienvenue dans la communaute des Blogueurs du Quebec.


En esperant recevoir de tes articles dans la communaute.


Jacques, de Vigan sur l'ile de Luzon aux Philippines

Franco-québécoise 15/02/2012 04:35



Merci Jacques ! ;-)