Québec : mode d'emploi

Québec : mode d'emploi

Le Québec, vu, analysé et expliqué avec humour par une Franco-Québécoise de souche. S'invitent parfois coups de coeur, coups de gueule et chroniques, ayant ou non rapport avec la Belle Province. Bienvenue et bonne lecture !

Leçon de québécois n°3 : expressions québécoises en lien avec le jardin et l'extérieur de la maison

snowman.jpgAprès une leçon de québécois n°2 sur les termes utilisés à l'intérieur de la maison, quoi de plus logique qu'une leçon de québécois n°3 sur les expressions utilisées à l'extérieur ?  Vous constaterez que beaucoup sont des gracieusetés du géant anglophone, tandis que d'autres sont purement québécoises. Impressionnez vos nouveaux collègues de la Belle Province en apprenant ce petit lexique à la fois instructif et divertissant. En disant à votre nouveau voisin que vous aimez beaucoup le "pavé-uni" qu'il a fait poser dans son driveway, vous vous assurez de ne jamais vous faire traiter de Maudit Français dans votre quartier !

Expressions québécoises touchant à l'extérieur de la maison, en hiver

L'hiver, au Québec, les rues des quartiers résidentiels sont parsemées de tentes blanches : les "tempos" (l'un de mes prochains articles parlera d'ailleurs de cet outil fort utile mais fort ch**** à installer). Ces abris temporaires ont pour but de couvrir les voitures et d'éviter ainsi de perdre du temps à déneiger son véhicule après chaque chute de neige. Cinq mois par année, donc, les tempos hypothèquent une bonne partie du driveway, c'est-à-dire l'entrée, l'endroit réservé aux voitures. Généralement, le driveway est recouvert d'asphalte (que l'on peut comparer au macadam) ou de "pavé-uni" (briques de pavé extérieur).


Afin de pouvoir atteindre sa "boîte à malle" (boîte aux lettres) aisément, il est indispensable de pelleter régulièrement la neige tombée ou, moins fatiguant, de "passer la souffleuse". La souffleuse à neige est une machine qui... souffle la neige. Elle constitue un passe-temps plutôt agréable pour de nombreux mâles québécois, même s'ils n'osent pas toujours l'avouer... Ainsi, il n'est pas rare de se faire réveiller un dimanche matin par un voisin qui utilise fièrement son engin, craignant que la neige rebrousse chemin avant la messe. Le choix et l'achat de la souffleuse relèvent généralement de l'odyssée et sont bien souvent réservés aux messieurs très expérimentés.

Mots québécois en lien avec le jardin, en été

Les cinq mois d'hiver étant particulièrement rudes au Québec, inutile de préciser que la période préférée des surfeurs est aussi très, très appréciée et attendue par les Québécois. Le printemps est d'ailleurs souvent comparé à une renaissance. Dès que la neige a complètement fondu et que le temps est propice au jardinage, les Québécois s'affairent à redonner vie à leur cour (jardin) et "boîtes à fleurs" ou "bacs à fleurs" (jardinières).


Certaines années, ils redonnent aussi un coup de fraîcheur à leur patio, avec un bon coup de peinture. Au Québec, le patio ne désigne pas uniquement une terrasse couverte mais tout type de terrasse. Pour entretenir votre gazon, vous aurez besoin d'une hose (tuyau d'arrosage), reliée de préférence à une "champlure" (robinet extérieur). Le weed eater ou taille-bordure (coupe-bordure) vous permettra de parfaire la tonte de la pelouse - un espace rarement laissé à l'état sauvage plus de quatre jours par les Québécois.

 

Mon coup de coeur : les "boîtes à fleurs"

Mon coup de gueule : le mâle qui a une érection en passant sa souffleuse le dimanche matin. Pourrait-il offrir son trop plein d'amour dominical à un être plus sensuel, plus silencieux ? Sa femme par exemple ? On voudrait dormir, nous !

 

(photo : zérosilence3, Morguefile)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article