Québec : mode d'emploi

Québec : mode d'emploi

Le Québec, vu, analysé et expliqué avec humour par une Franco-Québécoise de souche. S'invitent parfois coups de coeur, coups de gueule et chroniques, ayant ou non rapport avec la Belle Province. Bienvenue et bonne lecture !

Le Festival International de Jazz de Montréal

DSCF0103.JPG La semaine dernière (jeudi soir pour être exacte), mes cinq sens ont été agréablement stimulés. En effet, mes yeux ont vu des musiciens se donner à fond sur scène, mes oreilles ont entendu des musiciens se donner à fond sur scène, mon nez a eu affaire à toutes sortes d'odeurs (parfums de femme, parfums d'homme, cigarette, cannabis, transpiration, hot dogs...) pendant que des musiciens se donnaient à fond sur scène, ma langue a été en contact avec de la bière (pendant que des musiciens se donnaient à fond sur scène), et mon dernier sens - le toucher - a beaucoup touché (mais pas aux musiciens qui se donnaient à fond, toujours sur scène).

 

Vous l'aurez compris, j'étais au plus grand festival de jazz au monde : le Festival International de Jazz de Montréal ("festival de jazz" pour les intimes, "FIJM" pour les paresseux).

 

Beaucoup de choses au festival de jazz de Montréal. Du jazz, bien sûr, mais pas seulement. De tout en fait. De tous les styles et de tous les pays. Des artistes très connus, dont les concerts sont généralement payants (à quelques exceptions près) mais aussi des moins connus, que l'on peut découvrir tout à fait gratuitement et en plein air. Ce sont mes préférés. 

 

Dix jours au cours desquels on ne se demande pas ce que l'on pourrait bien faire ce soir. Dix jours qui permettent aux touristes et nouveaux arrivants de se faire une idée de Montréal, de son ambiance et de ses habitants, à savoir une ville qui bouge, une ville accueillante, une ville multiethnique et une ville où règnent une paix et une douceur de vivre étonnantes. Malgré la foule impressionnante que rassemble cet événement chaque année, malgré les litres de bière vendus, les centaines de joints fumés, je n'ai jamais vu une bagarre. Jamais ! Ni bagarres, ni petits groupes qui foutent la pagaille, ni agressions. Étonnant n'est-ce pas ? Quand je pense que dans le petit village français où j'ai grandi, petit village tout petit qui ne comptait que quelques milliers d'habitants, il y avait tout le temps des bagarres et/ou du vandalisme au moindre événement festif... Je trouve que Montréal respire la sérénité.  

 

J'en profite pour annoncer une grande nouvelle : grâce au festival de jazz, j'ai découvert un groupe danois absolument ex-cel-lent : Hess is more. Je me suis régalée et tiens à faire connaître ce groupe à mes millions de lecteurs. Voici l'un de leur morceau : Would would you like to disco ? (<<<CLIC). Hélas le son est pourri et peu représentatif de ce que ça donne en vrai mais ce n'est pas une excuse : que celui qui n'a pas les épaules qui se dandinent d'elles-même en écoutant le morceau aille chez un proctologue se faire retirer le balai qu'il a de coincé. Non mais oh ! 

 

Pour en savoir plus sur ce grand événement annuel qui prend fin ce samedi, voici le site officiel du Festival International de Jazz de Montréal. (<<<CLIC)

 

 

La kestion SMS : toi oci 2 toute façon tu préfère passé laspirateur ?

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Beah 13/07/2012 22:04

Mon fils a fait le déplacement de Sherbrooke pour y aller une soirée. Et cette semaine, Sherbrooke a son festival, celui du lac des Nations, attention...

Franco-québécoise 14/07/2012 14:54



Je dirai même plus : ça ne rigole plus... ! ;-)