Québec : mode d'emploi

Québec : mode d'emploi

Le Québec, vu, analysé et expliqué avec humour par une Franco-Québécoise de souche. S'invitent parfois coups de coeur, coups de gueule et chroniques, ayant ou non rapport avec la Belle Province. Bienvenue et bonne lecture !

La tasse à café... transportable siyouplaît !

tasse-a-cafe-transportable.jpgCeci est une tasse à café - mais pas n'importe quelle tasse à café. Il s'agit d'une tasse à café Nord-Américaine, c'est-à-dire une tasse transportable et pouvant contenir 375 ml de liquide.

 

Pas de soucoupe, pas de feuilles d'or sur le rebord, pas de fioritures, pas d'histoire, pas de valeur sentimentale, aucun travail, aucune recherche au niveau du design, de l'esthétique, aucune sensualité, aucune fragilité... et c'est tant mieux, puisque cette tasse me suit un peu partout et assez souvent. De l'ergonomique, du plastique et du pratique, le tout coiffé d'un ingénieux couvercle, voilà à quoi se résume l'objet.

 

En dessous de la poignée se situe un petit truc métallique qui sort d'un petit trou. Ce petit truc sert à brancher la tasse dans l'allume-cigares de la voiture, afin de garder le café chaud. Oui : je possède une tasse à café électrique.

 

L'on m'a fait cadeau de la chose il y a quelques semaines, et j'avoue avoir un peu ri et hésité sur le coup. Moi qui me moque souvent des gadgets, qui les fuis comme la peste, voilà que l'on m'impose cette responsabilité. Assumer le fait de posséder une tassé à café transportable et électrique. Une tasse. Avec un fil. Dans ma voiture. Moi. Moi anti-Facebook. Moi anti-applications de téléphone mobile. Moi anti-déblocage des portières à distance. Moi anti-tondeuses à essence. Moi anti-Lady Gaga. Moi anti-monde d'aujourd'hui. Moi président de la République.

 

Eh bien figurez-vous que, finalement, je m'adapte très bien ! Je dirai même plus : j'assume mon rôle à merveille. Je la promène plusieurs fois par semaine, lui donne un bain après chaque utilisation et ai même développé une technique pour ne pas mouiller le petit trou où l'on branche le fil. Je la félicite quand elle fait bien son travail et lui mets de la musique qu'elle aime dans la voiture. Bref, j'assure grave.

 

Ce qui est bien avec le fil, c'est qu'il est quand même assez long. Je peux donc boire mon café en mettant de l'essence mais aussi en remplissant le réservoir de liquide lave-vitres, ou même en sortant mon bébé de son siège-auto.  tasse à café électrique

 

Si vous vous demandez pourquoi les Québécois (et tous les Nord-Américains en fait) traînent du café avec eux un peu partout (voiture, magasins, rendez-vous, rue...), la raison est simple : ici, le café est comme un ami. Un ami réconfortant que l'on transporte partout et tous les jours. Ainsi, à peu près tout le monde possède au moins une tasse à café transportable à la maison et tous les endroits qui vendent du café proposent la formule à emporter, c'est-à-dire dans un gobelet.

 

"Noir, le café ?" est une question qui revient assez souvent dans la bouche des serveuses. En effet, beaucoup de Nord-Américains ne prennent pas leur café "noir". Ils y ajoutent souvent ce que l'on appelle ici un "cup" de lait (petite dosette individuelle en fait), un "cup" de crème, ou un sachet de sucre. Chacun a ses petites habitudes et met toujours la même quantité de lait, de crème et/ou de sucre dans son café. "Un lait", comme disent les Québécois, correspond donc à une dosette de lait. "Deux laits" : deux dosettes de lait. Même chose pour la crème et le sucre. A ce propos, notez qu'aller acheter des cafés pour les collègues de boulot relève de l'exploit. Bien réfléchir avant de se lancer. Martin voudra un café-2 laits-1 sucre ; Sophie un café-une crème-2 sucres ; Marie-Claude un café-2 crèmes-pas de sucre ; François un café noir et Jean-Philippe un café-1 lait-3 sucres. Non diplômés de Maths Sup et personnes aimant les choses simples de la vie s'abstenir : payez plutôt votre tournée de pains au chocolat ("chocolatines" comme disent joliment les Québécois).

 

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne journée mondiale du bisou. Oui, cela existe (je l'ai appris tout à l'heure) et c'est aujourd'hui, le 6 juillet. Je trouve le concept un tout ti peu nunuche et me demande ce que penserait Vercingétorix de tout ça.  

 

Poutoux poutoux les copains !

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

patquebec 07/07/2012 11:51

Et si on ne boit pas de café, on est diabolisé ? :)

Franco-québécoise 07/07/2012 17:03



:-) Non... On est juste fatigué... !