Québec : mode d'emploi

Québec : mode d'emploi

Le Québec, vu, analysé et expliqué avec humour par une Franco-Québécoise de souche. S'invitent parfois coups de coeur, coups de gueule et chroniques, ayant ou non rapport avec la Belle Province. Bienvenue et bonne lecture !

Roche Papier Ciseaux, de Yan Lanouette Turgeon

Roche Papier Ciseaux, de Yan Lanouette Turgeon

La Roche nous vient d'Abitibi, le Papier d'Italie et les Ciseaux de Montréal.

Roche Papier Ciseaux c'est trois histoires ; c'est trois hommes dont les situations respectives ne suscitent ni l'envie de rire, ni l'envie tout court ; c'est trois hommes qui se retrouvent à la merci d'un Chinois qui n'a de doux et gentil que le surnom.

Boucane, la "roche", est un Amérindien d'Abitibi qui s'en va à Montréal dans l'espoir d'y trouver une vie meilleure. Parce qu'il n'a pas de voiture et parce qu'il est trop curieux, le jeune homme va se mettre doublement dans le caca.

Lorenzo, le "papier", est un adorable monsieur d'origine italienne dont les journées sont remplies par la pénible et très peu lucrative collecte de métal à travers la ville. Rosa Maria, sa femme malade, demeure sa seule raison de continuer.

Vincent, les "ciseaux", est un ancien médecin contraint de rendre différents services à la mafia chinoise, afin de payer sa dette. Estimant s'être désormais affranchi de ses obligations envers l'organisation criminelle, il se rendra compte que non, "ça sera pas si facile que ça...".

J'ai adoré ce film, l'histoire, les acteurs (ai découvert Roger Léger - excellent !), et me rappellerai longtemps d'une scène en particulier, un effroyable spectacle qui mélange roulette de casino, roulette russe, et comprimés pas tout à fait destinés à soigner les petits nez qui coulent, bref, un truc à ne pas reproduire à la maison.

Beaucoup aimé le casting, donc : Roger Léger est hyper convaincant ; Samian (aminci pour le rôle ou je me trompe ?) très bon dans son premier rôle au cinéma ; Roy Dupuis a confirmé qu'il était sur terre pour être comédien ; Remo Girone est bouleversant et Marie-Hélène Thibault tout à fait sensationnelle dans le rôle de Beverley. Quant à Frédéric Chau, qui interprète le mafioso si courtois et diabolique à la fois, j'ai enfin réussi à retrouver dans quoi je l'ai vu récemment ; il s'agit du fameux film Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?

Seul petit bémol (subjectif, toutefois) : Claude Despins a beau enfiler le costume qu'il veut (celui de prêtre en l'occurrence), quand je le vois je vois encore – pour l'instant – Jean-François de Un sur 2, et Azim de Toc Toc Toc.

Sinon les deux acteurs italiens sont aussi mari et femme dans la vraie vie ; Samian, qui joue l'Autochtone d'Abitibi, a lui aussi des racines amérindiennes dans la vraie vie ; et Roy Dupuis, qui joue un médecin, peut aussi venir me soigner quand je suis malade dans la vraie vie.

Roche Papier Ciseaux, un film de Yan Lanouette Turgeon à voir absolument !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lolo 17/06/2015 07:35

moi qui vient- juste de finir de me regarder, ils ont enfin réédité les DVD en France, après avoir lu les livres "les filles de caleb", la série "Emilie la passion d'une vie" avec Roy Dupuis , j'aurai grand plaisir à voir ce film ....
bisous ensoleillés de France !!!

Lolo 18/06/2015 08:29

j'avais vu un autre film avec lui il y a longtemps, il jouait dedans le papa de sextuplés je crois, qui lui étaient retirés car c'était en quelque sorte "des bêtes de foire", je ne me souviens plus du titre, mais il me semble qu'il portait le nom, en tout cas dans la version française, de Oliva , l’anagramme de Ovila, et que c'était d'après une histoire vraie ... et là il était meilleur papa que dans Emilie !!
mais à voir l'affiche du film il est effectivement toujours aussi beau !!!!
bizzz et belle journée !!

Franco-québécoise 17/06/2015 16:50

Et tu vas voir qu'il est toujours aussi beau et talentueux qu'à l'époque où il jouait Ovila ;-)