Québec : mode d'emploi

Québec : mode d'emploi

Le Québec, vu, analysé et expliqué avec humour par une Franco-Québécoise de souche. S'invitent parfois coups de coeur, coups de gueule et chroniques, ayant ou non rapport avec la Belle Province. Bienvenue et bonne lecture !

Mes expressions québécoises préférées (5)

Mes expressions québécoises préférées (5)

Jouer aux fesses

Cette expression demeure l’une des plus charmantes, l’une des plus amusantes, et l’une des plus jolies que j’aie entendues dans ma vie. Elle évoque pourtant la simple copulation mais que voulez-vous, j’ai toujours adoré entendre les mots «jouer» et «fesses» dans la même phrase.

Cette expression n’est pas seulement amusante : elle est aussi pratique.

Lorsque, comme moi, l’on est encore et toujours aussi gêné de dire «faire l’amour» que quand on avait onze ans ; lorsque des termes comme «baiser», «fourrer», «niquer», «troncher», «ramoner» et «enculer» ne correspondent pas exactement à la douceur qui nous habite, on «joue aux fesses», tout simplement.

Bonhommes

Qu’y a-t-il de plus représentatif que le terme « bonhommes » pour désigner, sans se casser la tête, les «dessins animés» ?

Rien.

Les personnages de dessins animés ce ne sont pas des humains, ce ne sont pas des boutons de manchette, ce ne sont pas des pelles à tartes : ce sont des bonhommes. Et c’est ainsi que les Québécois désignent souvent les épisodes de Dora l’exploratrice et autres Bob l’éponge. On regarde «les bonhommes» en mangeant des toasts au beurre de peanut.

D’ailleurs, je trouve qu’au bac de philo, pour l’année prochaine, il faudrait se pencher sur la question.

« La formule dessins animés est-elle plus juste, plus explicite que l’appellation bonhommes ? Ces émissions télévisées pour enfants sont-elles plus des dessins qui bougent que des bonhommes ? Vous répondrez par un texte de 2000 mots. Vous avez deux heures. Bonne éclate. »

Dans mon livre à moi

Il y a beaucoup de livres, qui racontent ce qu’ils veulent, mais DANS MON LIVRE À MOI, ÇA SE PASSE COMME ÇA !

« Dans mon livre à moi » signifie « dans ma conception des choses », et je trouve l’image fort jolie. Exemple : Dans mon livre à moi, on ne fait pas la bise à quelqu’un en restant assis ! Ou encore : dans mon livre à moi, on ne mange pas de pâté chinois sans ketchup. Ou encore : dans mon livre à moi, on ne mange plus de hachis parmentier quand on a goûté au pâté chinois.

(crédit photo : http://www.utoopics.com/2013/09/lalphabet-kamasutra-malika-favre/#!prettyPhoto)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

dominique 22/06/2014 12:29

Bonjour, tu as raison, c'est une bien belle expression jouer aux fesses.

Franco-québécoise 23/06/2014 05:29

N'Est-ce pas ! :-)

Lolo 22/06/2014 09:38

c'est vrai que ce sont de belles façons de parler de certaines choses ..... bizzz et bon dimanche !!

Franco-québécoise 23/06/2014 05:29

Bonne semaine ;-)