Québec : mode d'emploi

Québec : mode d'emploi

Le Québec, vu, analysé et expliqué avec humour par une Franco-Québécoise de souche. S'invitent parfois coups de coeur, coups de gueule et chroniques, ayant ou non rapport avec la Belle Province. Bienvenue et bonne lecture !

Le reportage sur le Québec de Guillaume Debré, présenté sur TF1

Cher Guillaume Debré,

Je t'écris avec une griffe de loup, que je trempe dans du sang d'ours toutes les deux lignes environ. Ici au Québec nous n'avons pas d'encre, il fait trop froid.

Le trajet fut difficile, et long, pour que je puisse voir ton reportage sur le Québec. Le seul habitant de mon village qui possède un téléviseur vit à 40 km de chez moi. Heureusement, comme c'est mon voisin le plus proche, nous nous rendons régulièrement service et je lui donne de temps à autre quelques saumons bien gras que j'ai pêchés sous la glace, avec ma cordelette en boyaux de pingouins.

Tes informateurs t'ont menti : notre pays n'est pas recouvert de neige 8 mois par an mais 12 mois par an. Je n'ai jamais enfilé de sandales, Guillaume. Jamais senti la chaleur du soleil sur ma peau. J'ignore ce qu'est un pique-nique, de l'engrais, un maillot de bain, et je n'ai vu de fourmis qu'en photo, un jour, il y a de cela bien longtemps, dans un vieux livre de ma mère-grand.

Le présentateur du journal télévisé de TF1, Jacques Legros, n'a quant à lui pas menti : le Québec c'est le pays des caribous. Tu as bien raison Jacques ; voilà qui résume à merveille la Belle Province. Mon banquier est d'ailleurs lui-même un caribou ; il est le fils adoptif du chef Indien de mon village.

Je dois déjà te laisser, cher Guillaume, mon attelage de chiens huskies m'attend dehors, par moins 78 degrés Celsius, et je dois aller les nourrir car comme tu le dis si bien dans ton reportage : "sans ses huskies, l'homme est ici perdu, isolé dans un silence presque étourdissant". Je devïons donc en prendre grand soin d'mes bêtes : je n'ai pas envie de me taper 40 km à pied pour retourner à mon igloo - je n'ai plus beaucoup de batterie dans mon iPod et c'est chiant, la route sans musique, le "silence presque étourdissant".

La kestion Facebook : et toé mon ami, kel genre de baies qu'tu cueilles pour nourrir ton clan ?

Reportage sur le Québec de Guillaume Debré, sur TF1

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jules 27/11/2016 17:25

Ça ressemble plus à la publicité pour le tourisme.

Tristan 20/01/2014 21:49

Vous vous rendez compte de la betise d'une grande partie des journalistes car c'est un sujet que vous connaissez, imaginez donc maintenant ce qu'ils peuvent bien dire sur les sujets ou les endroits que vous ne maitrisez pas...C'est effrayant n'est-ce pas? :)

Franco-québécoise 21/01/2014 00:14

C'est exactement la réflexion que je me suis faite à la suite de ce reportage... ! Je savais depuis longtemps que les médias nous prennent pour des cons, mais là j'ai été... effrayée, oui, c'est le mot... !

patquebec 07/01/2014 21:34

J'avoue que ça m'a choqué quand je l'ai vu. Même si je conçois que le but était de présenter de belles images de carte postale et rien d'autre, les commentaires font presque sous-entendre qu'il n'y a que ça, c'est bien dommage...

Franco-québécoise 08/01/2014 17:01

Tout à fait !

dominique 07/01/2014 15:19

Bonjour,
"ostie, chu crampé ben raide asteure.. "
Là tu l'as pas manqué le péteux d'broue de france..

J'adore. Quand j'ai vu ce reportage (en partie) je me suis marré. Ça prouve seulement qu'il y a une grosse méconnaissance du pays et que certains journalistes enfoncent le clou.
Ça fait que tu as des français qui croient qu'en hiver on vit sous terre.. et que l'on peut voir des indiens avec des plumes (ça j'y ai cru moi même.. et déçu de pas en trouver à Oka...).
Mais bon relativisons. Il y a des québecois qui croient que les françaises en se rasent pas sous les bras, que le français se balade avec un béret et une baguette sous le bras..
Mais c'est marrant quand même et tu m'as bien fait rire.. merci

Franco-québécoise 08/01/2014 17:00

Effectivement, les clichés sont aussi présents d'un côté que de l'autre... Ayant une mère Française et un père Québécois, c'est un des grands combats de ma vie... !

Nicolas Milette 06/01/2014 22:13

C'est ultra cliché comme reportage c'est vrai. Tu viens de l'enterrer le pauvre Guillaume Debré. Mais bon il faut l'excuser... Un francais qui part en voyage dans un endroit 5 fois plus grand que la France oublie parfois que certains pays ont leurs diversités d'une région à l'autre contrairement à son petit hexagone. Mais le francais ne voit pas plus loin que le bout de son nez et a cru tout savoir du pays en l'espace de trois jours en allant braver le froid hivernal du nord de la province... Il en résulte un reportage morne, maussade, sur un ton monocorde (TRES FRANCAIS au passage) et pour finir avec un M, un grand, Merdique!!!!! Cela dit merci à cet imbécile de ne rien décrire de trop MMMMerveilleux au Québec, je ne voudrais pas les voir débarquer chez nous comme sur une terre promise de peur de d'être infecter par leur prétention, leur orgueil et leur pauvreté d'esprit... Je t'aime ma soeur.

Franco-québécoise 07/01/2014 00:20

Commentaire à la hauteur de ta macreuse de bison braisée à la bière ;-)

Mais attention avec les Français : plusieurs millions me lisent quotidiennement...

Moi aussi aimer toi.